Mise à jour le 25-04-2016

Site hébergé par Orange

Interview Roger Fleury : un peu d'histoire et d'intimité...


Je suis fils de musicien... Toute mon enfance a été bercée par la musique et la magie des orchestres ! Mon père - surnommé "Coco" - était accordéoniste. Mes goûts m'ont porté vers un autre instrument, la trompette.


Mon parcours est celui d’un gamin qui entre très jeune à l’école de musique pour apprendre le solfège et surtout la pratique de la trompette. A 14 ans et demi, je faisais ma première prestation avec mon pygmalion de père et cette aventure durera 10 ans, jusqu’au jour ou mon père décidera de prendre sa retraite. Ces années sont et restent de loin mon plus beau souvenir musical.


Je n'ai jamais cessé d'exercer ce métier magique, qui est devenu ma passion. Très vite "repéré" dans le milieu musical Lorrain, je suis engagé dans la  formation très réputée des Dominos. Une superbe aventure qui durera 22 ans et pendant laquelle, j’ai beaucoup appris. Par la suite, la rencontre avec la formation professionnelle Tenessee se traduira par un autre épisode de ma vie de musicien qui durera environ 8 ans.


Puis j’ai eu un coup de cœur pour la formation Fernand Valentin, un homme exceptionnel avec un côté humain hors du commun, cela durera 8 années. Entre temps, lorsque j'étais disponible - on "tournait" énormément à l'époque - j’ai fréquenté quelques formations prestigieuses comme Tenue de soirée, Beppy Zavatiero, Los Hermanos, pour ne citer qu’eux.


Cette passion pour la musique se perpétue aujourd'hui pour le plus grand bonheur des mélomanes et danseurs mussipontains et des environs. Dans cette grande aventure de la scène, je dois beaucoup à mon épouse Sylvie, une passionnée de la danse qui m'a toujours apporté un soutien efficace.


La naissance de FUSION ORCHESTRA


La retraite professionnelle arrivant, après discussions avec Sylvie, nous prenons la décision de mettre sur pied une formation musicale variété rétro.


La motivation est toute simple. Mon épouse a gardé intacte sa passion pour la danse d’une part et d’autre part, je sais que ma propre passion m'entraîne à ne jamais abandonner la pratique de l’art musical.


Trouver un nom pour cette formation dans le contexte du moment ne fut pas si facile, du fait de la diversité des musiciens qui venaient d’horizons et de groupes différents. Le maître mot était de fusionner musicalement avec des "musicos" d'expérience.


Finalement, le nom officiel de la formation fut décidé de façon assez naturelle. Ce serait "Fusion Orchestra", l'image même de la complicité entre des artistes qui aiment se retrouver dans une ambiance fusionnelle.


La formation adopte donc définitivement la dénomination "Fusion Orchestra" et mettra, à force de patience et de rencontres, 4 années pour trouver les éléments motivés par le challenge ainsi qu’une identité alliant un répertoire hors du commun avec des artistes performants, dynamiques et chaleureux.


Si Fusion Orchestra se taille actuellement une belle place dans le milieu musical Lorrain, ce n'est pas dû au hasard mais bien à la passion des belles musiques, des bonnes cadences pour les danseurs et des interprétations de superbe qualité à l'aide d'un répertoire choisi avec soin pour son originalité.


Haut


Quelques références marquantes...


- Port de Plaisance de Dienville (Troyes)

 pour les estivales de 2010/2011/2012


- Grand Hôtel du Parc à Domelange (Luxembourg)

 gala de danse de salon 2008/2009/2010/2011/2012


- Carnaval de Sarreguemines, Raon L’Etape et Baccarat


- Lion's Club Pont à Mousson, Rotary Club Mohrange


- Gala dansant de l’école des Arts et Métiers

 à Pont à Mousson et à L’Hôtel de ville de Nancy


- Bal de la Gendarmerie Saverne, Commercy et lunéville


- Bal de la CRS 39 à Toul


- Bal de la Police Nationale Pont à Mousson, Lunéville


- Nombreux repas dansants et thés dansants version rétro




et bien d’autres manifestations musicales...

ACCUEIL. PRESENTATION. PHOTOS. MEDIAS. LIVRE D'OR. CONTACT. LIENS. PRESSE. EXTRAS.
Fusion
Orchestra